Mot du Directeur

Mot du Directeur

"Le laboratoire d’Etudes politiques et de Sciences humaines et sociales (LEPOSHS) est un laboratoire pluridisciplinaire de sciences sociales commun à trois établissements, Sciences-Po Rabat, l’Ecole de Droit et le Pôle Langues, Cultures et Civilisations (PLCC)."

Les sciences sociales et humaines ne sont pas des disciplines contemplatives : elles s’intéressent directement à notre patrimoine commun, le monde social, à nos interactions quotidiennes comme à ce qu’Ernst Cassirer nommait les « formes symboliques », c’est-à-dire l’ensemble des outils produits par la culture et nous permettant d’être et d’agir. C’est, bien sûr, une vaste tâche, qu’il importe d’entreprendre en se dotant d’objets précis et cohérents, étudiés avec méthode. 

Les sciences humaines et sociales doivent, en effet, éviter d’être des disciplines du verbiage. Cette prudence est d’autant plus nécessaire que ce sont, par leur nature même, des disciplines engagées, qui interrogent nos activités, nos institutions et nos identités. 

text

Pr. Jean-Noël Ferrié

Directeur du LEPOSHS

Elles ne traitent pas d’univers éloignés, de la lente fabrication des minéraux ou de la course des astres mais du commun de notre existence. Il en découle que faire des sciences humaines et sociales, c’est toujours et inévitablement, critiquer minutieusement ce qui est et inventer, non moins minutieusement, ce qui devrait être.

Nos disciplines sont dédiées au monde social et à son amélioration. Il ne faut bien sûr pas surestimer ce qu’elles peuvent faire ; il ne faut pas davantage le sous-estimer. 
Les axes thématiques du laboratoire reflètent cette orientation : il s’agit des politiques publiques, des migrations et des mobilités, du fait religieux, des politiques du genre, de la dynamique socio-culturelle et du droit.

La plupart de ces axes se recoupent : les politiques migratoires sont aussi des politiques publiques, le fait religieux se décline avec les dynamiques socio-culturelles et structure encore en partie les identités de genre, etc. Mais, au-delà des recoupements thématiques, il existe une orientation commune et un enracinement de notre recherche : l’Afrique, ce continent émergeant à l’affirmation duquel les savoirs des sciences, et notamment ceux des sciences humaines sciences sociales, sont indispensables. 

Nos disciplines ne relèvent pas de l’art pour l’art, mais de l’artisanat, autrement dit de l’art pour soutenir la vie.

Afin d’insister sur l’importance de certaines thématiques, deux chaires ont été créées à partir de l’activité des membres du laboratoire, la Chaire « Mobilité, migrations et cosmopolitisme » du Prof. Mehdi Alioua et la Chaire « Cultures, sociétés et faits religieux » du Prof. Farid El Asri. Ces chaires visent à renforcer les capacités de notre dispositif de recherche dans deux domaines, les migrations et le religieux, dont les dynamiques marquent profondément le continent et ses interactions avec l’Europe.